info

Siège du parti de l'Istiqlal - Rabat - Maroc

Siège du parti de l'Istiqlal - 2010

Rare sont les partis qui ont non seulement pris l’initiative de s’inscrire d’une manière architecturale et d’avoir une présence dans le paysage urbain. Concevoir le siège du plus ancien parti politique du Maroc amène à connaître les fondements, l’histoire et ses implications dans l’avenir. Concevoir le nouveau siège du Parti de l’Istiqlal est un événement, un temps fort et doit être forcément une réalisation exceptionnelle porteuse de SENS et non pas une simple prouesse gestuelle « tendance ». Au-delà d’une réponse à un programme et aux interactions entre ses composantes, notre démarche a été présidée par la voie de la signification. Le projet a été pensé de manière à permettre une identification spatiale claire. Afin de représenter le parti de l’Istiqlal, il s’agissait de composer avec des concepts symboliques forts alliant unité et diversité. A l’image de la symbolique du parti, la balance, le projet est scindé en deux corps de bâtiments traités de manière différenciée et unifiés par un geste architectural fédérateur : le RDC. Celui-ci, à l’échelle de toute la parcelle sous des formes rassembleuses, constitue un lieu de rencontre, de dialogue et d’échanges ; c’est le lieu de la démocratie. Nous avons opté pour une composition de forme elliptique qui permet de traiter l’aménagement extérieur et le bâti comme un ensemble intégré. Cette forme répond aux contraintes du programme et permet de créer une salle des congrès optimisée en matière de circulation.



Le RDC, tel un relief, composé de vert et de bâti qui se creuse jusqu’à l’entre sol, permet à la fois un éclairage naturel et une aération optimale de toutes les parties majeures du bâtiment et une circulation fluide entre l’entrée, la salle des congrès, d’exposition et le jardin. Le programme et les contraintes climatologiques et sitologiques, sont venus confirmer cette nécessité de lecture différenciée se traduisant par deux volumes distincts. L’un devant se fermer aux nuisances sonores au Nord et s’ouvrir sur les façades Est et Ouest. L’autre orienté Sud, devant se protéger des rayons du soleil et s’ouvrir sur le jardin en fond de parcelle. Ces deux espaces sont reliés par une rue intérieure en prolongement urbain. Elle se déploie sur toute la hauteur du bâtiment et abrite des passerelles qui assurent le lien entre les deux volumes. Les niveaux supérieurs semblent en lévitation au dessus d’un volume traversé par une lumière rendant le bâtiment transparent de bout en bout. Ce lien invisible, libre et fuyant entre des opposés complémentaires, traduit les valeurs chères au Parti : modernité et tradition, justice sociale et développement économique, ancrage historique et ouverture.